Estimation : comment fixer le juste prix ?

En pratique

Partager l'article :

Qu’un vendeur veuille vendre au meilleur prix et qu’un acheteur recherche LA bonne affaire, rien de plus normal... Pas facile, donc, de déterminer le juste prix d’un bien ! Quelques clés pour vous aider à rester le plus objectif possible.

image renovation
  1. Renseignez-vous sur les prix du marché

Rien de tel que votre agent immobilier local pour vous renseigner sur les prix pratiqués dans votre secteur, le montant des dernières ventes du quartier, l’offre existante et la tendance. Que vous soyez vendeur ou acheteur, c’est la première étape incontournable de votre projet.

 

  1. Soyez au clair sur les travaux à prévoir

Selon l’ampleur des travaux à entreprendre, la décote sera plus ou moins importante. Conseil aux vendeurs : un coup de pinceau avant la vente sera du meilleur effet, mais évitez de vous lancer dans de grands travaux. Transmettez simplement à l’acheteur une estimation claire, devis à l’appui. En cas de rénovation complète à prévoir, la décote peut atteindre 30 %.

 

  1. Évaluez la performance énergétique du logement

Avis aux vendeurs : un logement performant sur le plan énergétique peut potentiellement être vendu plus cher. Pour les acheteurs, pensez à consulter les diagnostics du logement que vous envisagez d’acheter. D’où l’importance d’être accompagné dans son projet par un professionnel aguerri !

 

  1. Ne faites pas l’impasse sur le quartier

L’estimation d’un bien doit prendre en compte les bons et les mauvais points de son environnement : écoles, commerces, sécurité, projets urbains… Par ailleurs, un appartement en rez-de-chaussée se négociera 25 % moins cher qu’au quatrième étage et une belle vue valorisera le prix au m² de 5 à 20 %.

 

ZOOM

Je suis locataire et mon propriétaire met en vente mon logement. Quels sont mes droits ?

Votre premier droit est le préavis légal si le nouveau propriétaire souhaite occuper le logement : trois mois avant la date d’échéance du bail pour un meublé, six mois avant la fin du contrat de bail pour une location vide. S’il s’agit d’un investissement locatif, votre bail se poursuit. Vous êtes en tant que locataire prioritaire si vous souhaitez acheter votre logement (sauf locations meublées et quelques cas particuliers).

 

Pour en savoir plus : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32001

 

>>> Vous voulez des annonces au juste prix ? C’est par ici !

;