Ravalement: Et si c’était le moment ?

En pratique

Partager l'article :

Ravaler la façade de votre maison, c’est l’embellir, mais pas seulement ! C’est aussi le meilleur moyen de la protéger des intempéries et, pour certaines communes, une obligation légale. Une explication s’impose.

Vous êtes propriétaires ? Sachez que, selon le Code de l’urbanisme, vous êtes tenus de maintenir vos façades en bon état de propreté. Certaines communes imposent même de procéder à des travaux de ravalement au moins une fois tous les dix ans (article L. 132-1 du Code de la construction et de l’habitation). Pour savoir si vous êtes concernés – et ne pas risquer de faire l’objet d’une injonction de travaux, évidemment à vos frais, et d’une amende de 3750 € – pensez à vous renseigner auprès du service d’urbanisme de votre mairie.

 

Copropriété : vote exigé !

La décision de ravaler un immeuble ne se prend pas à la légère. Elle doit avant toute chose être soumise à l’approbation de l’ensemble des copropriétaires lors d’une assemblée générale : selon le type de travaux à entreprendre, la décision peut être entérinée à la majorité simple (quand il s’agit de la propreté et de la conservation de l’immeuble ou quand le ravalement est imposé par la ville) ou absolue (lorsque le ravalement s’accompagne de travaux d’embellissement et/ou d’isolation). Les petites copropriétés (cinq lots maximum) peuvent se passer d’une assemblée générale : une consultation écrite ou une simple réunion suffit, mais la décision doit alors être prise à l’unanimité.

 

Ravaler la façade de ma maison : mode d’emploi  

image renovation

 

1. Je me renseigne auprès du service d’urbanisme de ma mairie pour savoir si ma commune impose un ravalement au moins une fois tous les dix ans.

2. Je me réfère au Plan Local d’Urbanisme (PLU) pour savoir si ma commune impose un nuancier de couleurs ou si je suis libre de choisir ma teinte.

3. Si ma mairie l’exige*, j’effectue une Déclaration Préalable de travaux (DP).

4. Je prends conseil auprès des experts du Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) de mon département pour connaître les matériaux à privilégier et les aides auxquelles je peux prétendre si le ravalement de ma façade s’accompagne de travaux d’isolation extérieure.

5. Je choisis un prestataire, non sans avoir au préalable fait établir plusieurs devis !

OU

J’entreprends moi-même les travaux de ravalement ! ATTENTION : ravaler une façade, ce n’est pas juste y appliquer une couche de peinture ! Il faut avant tout prendre le temps d’établir un diagnostic pour mesurer l’étendue des travaux à prévoir (infiltrations, fissures, taches…). Puis de nettoyer à haute pression, pulvériser un traitement anti-mousse, appliquer une sous-couche de fixation et/ou colmater les fissures, protéger les ouvertures et enfin : peindre ! Mais là encore, prenez le temps de choisir une peinture adaptée à votre revêtement et au climat de votre zone d’habitation (si vous vivez en bord de mer, optez sans hésiter pour une peinture siloxane).

BON À SAVOIR !

Renseignez-vous auprès de votre mairie et de l’ADIL de votre département pour connaître les aides et subventions auxquelles vous pouvez prétendre pour financer en partie le ravalement de votre façade.

 

*lorsque votre zone d’habitation se trouve à proximité d’un monument historique, d’un site protégé… ou si le conseil municipal de votre commune soumet les travaux de ravalement à autorisation.

 

Mandat de gestion locative VIVRE ICI : le meilleur moyen de déléguer la gestion des travaux de votre bien locatif ! Plus d’infos par ici… 

 

;